"Il y a là un jeune garçon qui a cinq pains d'orge et deux poissons..."

L'Evangile de ce jour tiré de Jean est célébrissime : la multiplication des pains évoquée moult fois dans les Evangiles.


Un détail dans le récit où Jésus nourrit ceux qui sont venus l’écouter. Pour que la foule soit rassasiée, il faut l’intervention d’un jeune garçon qui ne possède que cinq pains et deux poissons.


Ce personnage, si discret soit-il, est central dans l’épisode. Comme souvent, Jésus choisit de passer par une personne périphérique (comme le dirait François) pour manifester sa sollicitude pour l'humanité. Les figures de messagers "improbables" pullulent dans la Bible. Elles nous rappellent discrètement que les pensées de Dieu ne sont pas les nôtres et viennent dé-ranger nos classements reflétant un certain esprit du monde.


Qui le Seigneur enverra-t-il sur notre route pendant ces 9 derniers jours (en principe) de confinement strict et juste après ?


Serge, Votre curé



25 vues

Posts récents

Voir tout