Les douze apôtres : “Un groupe bizarre, hétéroclite”. Et les femmes ?




La première lecture de ce dimanche nous parle du "tout début" de l'Eglise, de ces apôtres réunis dans la prière accompagnés aussi de disciples femmes.


Ce matin, nous formions de manière mi-programmée, mi-improvisée un petit groupe diversifié de paroissiens. Belle occasion de nous demander et d'expérimenter combien de dizaines de paroissiens nous pourrions accueillir en fonction des règles sanitaires qui devraient nous parvenir un jour....


La privation devient pesante, comme les contraintes annoncées, mais la perspective de "redémarrer" est tonique, voire un peu excitante.


Il est touchant de relever que le tout premier groupe de disciples était ridiculement faible aux yeux du monde et sans doute traversé par mal de tensions vu sa grande hétérogénéité. C'est resté largement vrai et notamment pour nous aujourd'hui encore. Pourtant, notre foi et notre prière communes nous unissent, tout comme les premiers disciples. Alors, oui, nous allons nous retrouver dans de bonnes conditions dans l'accueil de l'Esprit dans quelques jours.


Dans l'oeuvre d'art, Marie occupe une place particulière parmi les "mecs", même si elle est seule ! Prions-la en cette dernière semaine du mois qui lui est particulièrement dédié !


Serge, votre curé

17 vues

Posts récents

Voir tout