• Serge

Une parole de Dieu décidément difficile à croire !


Les textes de ce 2e dimanche de carême nous paraissent au premier abord totalement dé-raisonnables. Ils peuvent nous inciter à aller voir ailleurs dans la Bible des textes susceptibles de nous parler, au sein de la culture de ce début de 21e siècle !


Le premier, tiré de la Genèse, contient des phrases choquantes comme : "Abraham lia son Fils Isaac et le mit sur l'autel, par-dessus le bois. Abraham étendit la main et saisit le couteau pour immoler son fils". Saint Paul nous parle de Dieu lui-même qui a "livré son Fils pour nous tous".


Ces évocations sanguinaires sont heureusement compensées par la lumière de la Transfiguration. Un événement difficilement imaginable. On comprend que Pierre ne savait que dire !


Ces trois textes ne sont décidément pas à notre portée immédiate. En revanche, ils pointent tous les trois un dénouement heureux. Isaac est sauvé, Christ ressuscite, Jésus est bien le fils du Père ! Ils nous invitent à prendre conscience de la différence entre Dieu et nous, de sa transcendance comme disent les spécialistes. Notre Dieu ne reste toutefois pas hors de portée : il ne cesse de croiser la vie de l'humanité qu'il a créée !


Bon dimanche,

Serge, votre curé

.

16 vues