Venez découvrir Laura-Elisabeth et Alexandra ce dimanche 25/07

Les beaux jours reviennent et se combinent idéalement avec le relâchement des contraintes sanitaires liées à la pandémie. Pour fêter le retour du printemps, de l'été et des célébrations à plusieurs, venez profiter d'une série de mini-concerts et autres prestations chaque dimanche soir, dans l'église ou sur son parvis. Qui sait, on pourra peut-être y boire un coup ?



Concrètement :


  • C'est gratuit (sauf si vous voulez soutenir l'artiste) ;

  • C'est chaque dimanche, du 20 juin au 25 juillet, après la messe de 20h ;

  • C'est pour tout le monde*.







La line-up complète est sur https://www.ndesperance.be/festi-nde !

Laura-Elisabeth et Alexendra :


Ce dimanche 25/07, Laura-Elisabeth Verlinden et Alexandra Ectors vont vous plonger dans la période impressionniste française. L'occasion de vous faire découvrir quelques unes des mélodies préférées de la chanteuse. Au programme, des compositeurs tels que Massenet, Fauré, mais aussi Debussy ou encore Ravel... Un rendez-vous à ne pas manquer !


Laura-Elisabeth Verlinden, mezzo-soprano de 28 ans, est née à Bruxelles. Bercée dans une famille de musiciens, elle a commencé la musique dès l’âge de trois ans avec le violoncelle, le piano et le chant (chœurs d’enfants de la Monnaie) à l’académie d’Auderghem.

La jeune chanteuse est entrée au conservatoire en chant lyrique d’abord à l’IMEP puis au conservatoire de Maastricht, avant d'obtenir son diplôme de Master en 2020. Depuis lors, Laura-Elisabeth s’est perfectionnée en musique du 20e siècle. Elle affectionne particulièrement les compositeurs anglais et américains tels que Britten, Bolcom, Barber, Copland,… et les impressionnistes français.


Dans sa jeune carrière, la mezzo-soprano s’est déjà produite sur des scènes belges telles que la Monnaie, le Théâtre du Parc, le Kaaitheatre, La Chapelle Musicale Reine Elisabeth. Récemment, Laura-Elisabeth s’est aussi produite au Canada (Opera Nuova), en Espagne (Festival Rey Balduino) et en France (Festival Superspective).

Les deux artistes se sont rencontrées il y a bien longtemps, un jour de septembre 2001, quand Laura-Elisabeth commença le piano à l’académie d’Auderghem dans la classe d’Alexandra Ectors. Après 10 ans de cours, leur relation s’est développée de prof-élève à grandes amies, et aujourd’hui, à collègues.


* Bien entendu, la jauge est toujours limitée à 200 personnes à l'intérieur, donc on s'adaptera si jamais on atteint ces limites.

102 vues