Parole florale du Christ Roi




En entrant dans l'église cette semaine, vous y trouverez une majestueuse branche d'arbre, un chemin de feuilles et des bouquets aux couleurs de l'automne. Dans le jour ou la nuit, l'explosion de cette luxuriance est volonté de fêter Christ Roi.


Voici quelques pistes pour une lecture plus symbolique de ces montages et, peut-être, vous éclairer dans votre cheminement sur place ou en lien avec vos lectures..



Ainsi parle le Seigneur Dieu :

Voici que moi-même, je m’occuperai de mes brebis,

et je veillerai sur elles. (Ez. 34, 11)



Un simple berger, simplement placé dans chacune des crèches de chaque maison en période de Noël…


Un simple berger, passager anonyme des pâturages, jeune ou vieux, et pourtant essentiel à la vie du troupeau...


Christ Berger… Christ désintéressé de la puissance humaine, Dieu Amour. Dieu d'Alliance.


Un berger veille pour son troupeau à séparer le bon du danger… Dieu d'Alliance qui comme le berger est là pour nous préserver, nous guider, et nous accompagner.




Les feuilles qui sinuent en chemin de et vers le Berger sont claires et lumineuses, posées sur du feuillage plus sombre, tout aussi diversifié dans les tons. Illustration florale de la séparation des brebis et des boucs, de nos bonnes et moins bonnes parties de nous, que Dieu nous aide dans son Alliance à discerner tout au long du chemin de notre vie.



Le Seigneur est mon berger :

rien ne saurait me manquer. (cf. Ps 22, 1)




Le psaume est parole en lui-même. Nous voyons ici simplement accentué le chemin vers la Parole sur l'Autel, les couleurs et lumières habillant les mots psalmodiés.


La branche qui surplombe le chemin et l'autel laisse refléter ses ombres sur les dalles. Ce feuillage est autant protection, élévation, que témoin des émergences des reconnaissances de nos doutes (ombres) et forces (reflets mouvants et colorés selon la luminosité naturelle ou artificielle au fil des heures).



« Il remettra le pouvoir royal à Dieu le Père, et ainsi, Dieu sera tout en tous » (1 Co 15, 20-26.28)




Cette photo donne toute la profondeur, la force et l'intemporalité de Christ Roi.


Ce zoom sur cette sculpture (prise en photo par notre architecte-artiste, au cours d'une halte lors d'un détour volontaire sur les chemins des églises de France), nous impose un arrêt à nous également.


Loin de nos détours pour ne pas reconnaître la Force de ce Christ "Roi", pour nous satisfaire d'une foi adaptée à nos envies ou simplement au quotidien banalisé de notre foi… Nous sommes happés par ce visage empreint de stabilité, d'où se dégage une attention incompréhensible, d'autant qu'une couronne auréolé en croix lui est apposée !




Lorsqu'on se remet en perspective, (au jubé par exemple, pour les passants au sein de NDE), Christ Roi est placé juste au-dessus de Christ Berger, et de l'Autel où est placé actuellement le Lectionnaire.


Ancrons nos prières dans toute cette royauté d'alliance que nous offre Dieu.






‘Amen, je vous le dis :

chaque fois que vous ne l’avez pas fait

à l’un de ces plus petits,

c’est à moi que vous ne l’avez pas fait.’(Mt 25, 31-46)




Ici nous vous proposons une version en noir et blanc, volontaire, car voici que la parole florale mise dans un post internet nous permet d'accentuer un aspect de l'évangile, que l'équipe a voulu mettre en avant dans les couleurs:


Faisons attention à nous émerveiller et "veiller au merci" de tout ce bon que Christ-Roi attend de nous, malgré toutes nos imperfections.



Que nous ayons cette attention simple et si essentielle de l'Autre. Dieu attend de nous des étincelles de lumière et de couleurs pour que la Vie soit là... Et non pas de passer en simple anonyme grisâtre pour soi, les autres et Dieu...


Avez-vous déjà vu une royauté sans couleurs?


PS donc:

Mettons des couleurs dans notre vie et la vie de notre prochain, sous le regard de Dieu !




Vinciane,

dans un essai de mettre des mots sur ce que toute l'équipe florale

a mis en présence pour chacun de vous.

Merci à Baudouin, Geneviève, Maïla et Mimi !





72 vues

Posts récents

Voir tout

L'homélie de ce dimanche dans Feu nouveau

Nous voici bientôt arrivés à la fin de l’année liturgique et l’Église tourne nos yeux vers le but du voyage : le retour du Seigneur. Même si elle ouvre la perspective d’une rencontre finale, la parabo